Banniere Ministère
 Flash Info Mission de l’ABSSA : Assurer la Sécurité Sanitaire des Aliments de la Fourche à la Fourchette !!! Epiphane HOSSOU le nouveau DG pi de L’ABSSA - - - -
ACCUEIL PRESENTATION NOS SERVICES RISQUES ALIMENTAIRES  TEXTES & NOTES NOS PRODUITS COMMUNIQUES FORUM OPERATEURS CONTACT
                           
Accueil
>>> Actualité

Construction des infrastructures prioritaires de l’Université d’Agriculture de Kétou : Un pas décisif dans la concrétisation d’un rêve cher au Président Boni Yayi

Le Président de la République a procédé ce samedi 30 août 2014, au lancement des travaux de construction des infrastructures prioritaires de l’Université d’Agriculture de Ketou (UAK). Le site du campus universitaire de Sakété a, à cette occasion, drainé des milliers de populations, qui n’ont pas voulu se faire compter cet heureux événement qui marque un virage important dans la réalisation de cet ambitieux projet.
Lentement mais sûrement l’Université d’Agriculture de Kétou passe du rêve à la réalité. Après la pose de la première à Kétou en février 2013, la ville de Sakete a accueilli ce 30 août le lancement des chantiers d’infrastructures prioritaires, donnant ainsi un sérieux coup d’accélérateur à la concrétisation de cette première université thématique au Bénin.

Le maire de la commune de Sakété Raliou Akanda-Olouwa Arinloye n’a pas tari d’éloges à l’endroit du président Boni Yayi, grand visionnaire et de son ministre d’Etat, véritable bras opérationnel de ce projet révolutionnaire. Pour le maire de Sakété, l’UAK, qui s’étend sur trois communes de l’Ouémé-Plateau que sont Kétou, Sakété et Adjohoun, est un symbole majeur de la vision du président de la République pour l’aménagement du territoire et la création de pôles de développement. « Vous avez réussi avec brio. Les historiens se chargeront du reste » martèle-t-il, pour saluer la panoplie de réalisations à l’actif du Chef de l’Etat. « Ce campus universitaire est notre patrimoine commun. Nous devons le construire ensemble, nous devons l’animer ensemble », indique-t-il, tout en promettant de jouer pleinement sa partition pour un aboutissement diligent des travaux. Les différents entrepreneurs en charge des chantiers ont d’ailleurs rassuré le Chef de l’Etat des dispositions prises dans ce sens.

De son côté, le recteur de l’UAK, Jean-Claude Codjia a réaffirmé au président Boni Yayi, son engagement et sa détermination à faire de ce haut lieu de savoir en gestation, une véritable référence sous-régionale. Pour lui, la proximité de la vallée de l’Ouémé constitue une véritable aubaine, en raison des énormes champs d’application qu’elle offre à l’université. La mécanisation agricole, la promotion de la riziculture, de l’aquaculture, de la cotonculture et de la bioénergie etc, sont entre autres, des enjeux majeurs et prioritaires sur lesquels l’UAK focalisera ses recherches, indique-t-il. Tout sera mis en place, promet-il, pour offrir aux étudiants sortis de l’UAK, leur primer emploi.

Le ministre d’Etat en charge de l’enseignement supérieur François Adébayo Abiola, maître d’ouvrage du projet s’est félicité du leadership du Chef de l’Etat et de la mobilisation générale en faveur de ce projet qui permettra de concrétiser le rêve du Bénin de devenir une puissance agricole sous régionale. A en croire François Abiola, le processus de mise en œuvre d’une nouvelle carte universitaire amorcé depuis peu dans notre pays est la voie royale pour faire de l’enseignement supérieur la clé de voûte du développement de notre pays. Dans cette nouvelle dynamique, confie-t-il, la création des universités thématiques dont l’UAK est la la toute première, marque le positionnement de l’enseignement supérieur comme un véritable enjeu de développement, souligne-t-il. Fort de cette conviction, François Abiola exhorte le recteur de l’université à tirer le meilleur profit des opportunités qu’offre le marché béninois. Pour lui, l’UAK doit nouer un partenariat stratégique avec le Ministère de l’agriculture et celui de l’environnement qui offrent une importante mine d’opportunités en termes de débouchés et d’emploi.

Procédant au lancement des travaux, le Chef de l’Etat n’a pas caché sa satisfaction de voir ce projet entrer dans sa phase opérationnelle. Pour Boni Yayi, la place de l’enseignement supérieur en général, et de l’enseignement supérieur agricole dans le dispositif de relance de notre économie est primordial. « Notre économie sera ce que sera notre agriculture. Et notre agriculture sera ce que sera notre enseignement supérieur agricole » soutient-il. S’adressant au recteur de l’UAK, Boni Yayi plaide pour un partenariat stratégique avec le secteur privé, gage d’une meilleure visibilité de ses actions. Il a enfin promis son soutien pour la mobilisation des fonds nécessaires au bouclage du financement total de l’infrastructure.

La cérémonie a pris fin avec le dévoilement du panneau du chantier et le pose de la première brique par le Chef de l’Etat.

L’Université agricole de Kétou est un ambitieux projet estimé à plus de 90 milliards de francs cfa, à cheval entre les communes de Kétou, de Sakété et d’Adjohoun, sur une superficie de plus de 800 ha, y compris la ferme agricole de l’université. Elle regroupe plusieurs entités au nombre desquelles, l’école des sciences et techniques de transformation et conservation des produits agricoles, l’école d’aquaculture, l’école de machinisme agricole et de construction mécanique, l’école d’horticulture et d’aménagement des espaces verts, etc.Les infrastructures prioritaires, objet de cette cérémonie, sont estimées à plus de 5 milliards et sont financées avec l’appui du Fonds saoudien. Elles comprennent le rectorat de l’université sur le site d’Awaï dans la commune de Kétou, une bibliothèque, une infirmerie, la clôture et la guérite sur les sites d’Idigny et de Sakété.

Bruno OTEGBEYE (Cell.Com/PR)

Messages

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 

 

 
Perspective
LA MISSION
     
LES ALERTES PRODUITS
Intoxication liée à l’ananas : La présence...

Le FAO s’engage avec l’ABSSA pour un pré-control des produits sur les marchés du Benin

Le DG (pi ) de L’ABSSA Epiphane Hossou et le Ministre DELPHIN KOUDANDE Lance la Campagne d’échantillonnage sur tout le territoire Nationale

>>> Toutes les alertes d'incidents alimentaires
 
 
Nous suivre
 
 

Nos Laboratoires
 
  © ABSSA -2015 -
TOUS DROITS RESERVES
  Mentions Légales
 
ACCES DIRECT LIENS UTILES
ACTUALITES DE L'ABSSA
TEXTES ET LOIS
NOTRE EQUIPE