Banniere Ministère
 Flash Info Mission de l’ABSSA : Assurer la Sécurité Sanitaire des Aliments de la Fourche à la Fourchette !!! Epiphane HOSSOU le nouveau DG pi de L’ABSSA - - - -
ACCUEIL PRESENTATION NOS SERVICES RISQUES ALIMENTAIRES  TEXTES & NOTES NOS PRODUITS COMMUNIQUES FORUM OPERATEURS CONTACT
                           
Accueil
>>> Archives

Visite de travail au Bénin du ministre provincial de l’agriculture et du développement rural de la province du Katanga au Congo

Le Congo en quête de relance de son agriculture veut s’inspirer de l’expérience béninoise

C’est avec les bras ouverts que le ministre de l’Agriculture de l’Elevage et de la Pêche du Bénin, Fatouma AMADOU DJIBRIL, a accueilli dans la soirée d’hier, dans son cabinet, le ministre provincial de l’Agriculture et du Développement Rural de Katanga au Congo. Barthélemy MUMBA GAMA et sa suite sont venus en visite officielle de travail pour s’inspirer de l’expérience du Bénin en matière de relance agricole. Pour les hôtes du MAEP c’est important de venir à l’école du Bénin qui parvient tout de même à tracer les bons chemins pour non seulement l’auto suffisance alimentaire mais aussi et surtout pour la relance de certaines filières agricoles notamment le coton, le palmier à huile, l’ananas, l’anacarde et bien d’autres. A la sortie de l’audience à lui accordée par Fatouma AMADOU DJIBRIL, le ministre provincial de Katanga a expliqué les réels mobiles de sa visite. A l’en croire c’est l’ambassadeur du Bénin près le Congo qui a tout peaufiné avec le gouverneur de cette région située à l’extrême sud du pays. Le gouverneur a eu l’ingénieuse idée d’envoyer une délégation s’inspirer de l’expérience béninoise. « Le Katanga est une province essentiellement dont l’économie repose sur les mines .Mais les mines ont leur limite. On ne mange pas le cuivre encore moins le cobalt. Même si on en provient, on finit par aller chercher la nourriture. Nous voulons diversifier notre politique agricole, relancer l’économie. Tous les revenus issus des mines servent à importer de la nourriture. Nous avons préféré venir ici au Bénin parce que c’est un pays dont l’essentiel de l’économie repose sur l’agriculture de la petite à la grande. Le Bénin réalise des progrès. Nous voulons profiter de l’expérience de ce pays pour que nous aussi dans notre politique de relance nous puissions intégrer l’expérience du Bénin de manière à ce que la petite et la grande agriculture puissent marcher pour pouvoir relever le niveau de la production ». Ainsi s’est exprimé le ministre provincial du Katanga. Pour lui, il a appris beaucoup de leçons chez Fatouma AMADOU DJIBRIL. Les questions de plan stratégique, de financement de l’agriculture, de planification ont vraiment retenu son attention. Surtout la mise en place d’un fonds national pour le développement agricole. C’est une expérience capitale et très importante pour lui. L’hôte du MAEP a expliqué que l’agriculture a été déconsidérée et parait avilissante pour les jeunes. Il va falloir faire aimer l’agriculture aux jeunes et leur aménager des espaces appropriés. Ainsi, fait-il remarquer le nombre de chômeurs va diminuer. L’expérience du Bénin est émouvante et la région du Katanga va s’inspirer pour développer les milieux ruraux, donner du travail aux jeunes et gérer les revenus. Le ministre Fatouma AMADOU DJIBRIL s’est vue honorer de la visite du ministre congolais. Dans les échanges, elle a expliqué à son hôte la vision du chef de l’Etat le président Boni YAYI qui est ‘’faire du Bénin une puissance agricole d’ici 2015’’. Il faut assurer la sécurité agricole alimentaire et augmenter le volume des produits de rente. Elle et tout son département s’y attèlent et les perspectives augurent d’un lendemain meilleur pour le Bénin. Le ministre a expliqué aussi à son hôte que le Bénin a réussi à faire reculer la faim de 22% à 8% et a atteint ainsi avant l’échéance l’objectif numéro 1 des OMD. Elle a fourni toutes les informations utiles au ministre congolais afin que main dans la main le NEPAD cher aux chefs d’Etat soit une réalité. L‘agriculture doit être professionnalisée et tous ses contours maitrisés afin que l’Afrique s’assure désormais. La visite s’est achevée sur des notes d’espoir pour le ministre congolais qui entend transporter chez lui toute l’expérience béninoise et nourrir désormais le rêve d’un Congo agricole, grenier de l’Afrique centrale.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 

 

 
Perspective
LA MISSION
     
LES ALERTES PRODUITS
Intoxication liée à l’ananas : La présence...

Le FAO s’engage avec l’ABSSA pour un pré-control des produits sur les marchés du Benin

Le DG (pi ) de L’ABSSA Epiphane Hossou et le Ministre DELPHIN KOUDANDE Lance la Campagne d’échantillonnage sur tout le territoire Nationale

>>> Toutes les alertes d'incidents alimentaires
 
 
Nous suivre
 
 

Nos Laboratoires
 
  © ABSSA -2015 -
TOUS DROITS RESERVES
  Mentions Légales
 
ACCES DIRECT LIENS UTILES
ACTUALITES DE L'ABSSA
TEXTES ET LOIS
NOTRE EQUIPE